Cours Python (suite)

Séance N°38 au RC F6KUU du 30/01/2018, 6 personnes présentes.

Les travaux consistent à visualiser et mesurer la fréquence de sortie du DDS AD9850

AD9850(1)

AD9850(1)

Le constat est le suivant:

la fréquence est erratique et aberrante, une multiplication par 2 de la demande de fréquence devient une division par 2 de la fréquence de sortie et vice versa!

il faut donc reprendre la programmation pour tenir compte de ses spécificités du DDS (se rappeler la notion de « little indian et big endian » )

Au niveau du registre de Data:

« little endian » c’est l’ordre des octets dans lequel l’octet de poids le plus faible est enregistré à l’adresse mémoire la plus petite ou transmis premièrement, et l’octet de poids supérieur est enregistré à l’adresse mémoire suivante ou transmis deuxièmement.

« big endian » c’est l’ordre des octets dans lequel l’octet de poids le plus fort est enregistré à l’adresse mémoire la plus petite ou transmis premièrement, et l’octet de poids inférieur est enregistré à l’adresse mémoire suivante ou transmis deuxièmement.

Le programme est donc modifié pour tenir compte des spécifications et de l’AD9850 et la fréquence fournie devient ainsi conforme à la demande avec la précision requise.

Nice Job Thierry!

La séance ce termine sur ce beau résultat, l’équipe se sépare vers 20h30, la prochaine réunion est fixée au mardi 20/02/2018   à partir de 18h00 au RC pour la suite de PYTHON!.

Merci à Thierry F4FYG!

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s